Théâtre et confinement

Sur cette page, au fil des jours, nous vous ferons partager un peu de l’intimité des répétitions de nos troupes de théâtre qui se déroulent depuis le début du confinement en visioconférence. Plus de plateau mais un écran est venu remplacer les planches de la scènes pour les comédiens.
Ainsi, tous les lundis, à partir de 20h, Isabelle retrouve son équipe, autour de Building de Leonore Confino. Pour Véronique, c’est Le misanthrope le mardi soir et Les femmes savantes le mercredi soir. Une autre manière d’appréhender le travail d’acteur, le texte, la construction du personnage et ses intentions.

Nous rassemblerons images, vidéos et témoignages instantanés ou non des membres de chaque troupe qui souhaiteront s’exprimer sur cette expérience particulière du travail d’interprétation. N’hésitez pas à partager cette page et à nous laisser vos commentaires !


31 mars 2020

Michèle Lacaille
Comédienne de la Troupe Ouïe-Dire and Co

Extrait de la répétition du Misanthrope par la Troupe Ouïe-Dire & Co en visioconférence, dirigée par Véronique Mounib.


1er avril 2020

Isabelle Hervé-Bauve
Metteure-en-scène de la Troupe du Lundi

Comme on se le disait avec Véro [Véronique Mounib], les séances théâtrales en visioconférence sont des vraies bouffées d’oxygène, des fenêtres sur des vies parallèles, dont chacun.e sort en ayant vraiment débranché de la réalité angoissante que nous sommes contraints de subir quotidiennement !
Que ça n’est pas seulement du plaisir mais un véritable acte de résistance, presque un acte politique !
En fait, le théâtre continue de nous surprendre et de venir nous cueillir là où on ne l’attendait pas : dans nos appartements interposés, au cœur même de nos intimités, pour paradoxalement mieux permettre de nous en évader…
Se concentrer sur un écran, sur une connexion qui peut à tout moment être défaillante, c’est encore plus de concentration et d’écoute à développer entre partenaires et metteur en scène. C’est encore plus de connexion humaine malgré la virtualité, au delà de la virtualité…
Si ce virus n’était pas tant une merde, il serait presque une belle opportunité, l’occasion de sortir des sentiers battus, d’imaginer un théâtre dans l’obligation de muter… Voilà ! On passe nos journées à se laver les mains et le soir, on dépoussière nos pratiques artistiques !! Et tout ça au printemps !! Pas de hasard, on le sait bien!…😉

J’ai une pote médecin qui m’a dit aujourd’hui : le covid est en train de mettre en évidence tous les dysfonctionnements de notre société et en ça, il a un petit peu ma sympathie !… Et oui , cette maladie est terrible, monstrueuse, historique, mais pas que…
Et surtout pour qu’à l’issue elle ne soit pas qu’un drame planétaire , nous nous devons (au delà de rester chez nous) de la transcender, pour tricoter notre présent en rêvant aux créations que nous ferons dans le futur !


6 avril 2020

Isabelle Hervé-Bauve
Metteure-en-scène de la Troupe du Lundi

18h – Avant la répétition de ce soir…

 

J’ai changé pour la troisième fois mon installation de chambre/ bureau et je pense avoir enfin optimisé au max !…

Ma « mise en condition » pour la répétition de ce soir donc !! 😉

2/ Hall d’accueil – Rez de chaussée
2 tabourets côte à côte.
Des badges + 1 plante.

Penser à « En attendant Godot » Théâtre de l’absurde
Absurdité de la situation.
Ennui extrême des 2 hôtesses.
Silences.
Parlent pour ne rien dire.
Se font chier mortellement.
Se sentent inutiles et donneraient n’importe quoi pour se sentir utiles justement.
Journée qui se répète à l’infini. Rien ne change jamais. Rien ne bouge. Monotonie.
Imaginer que tous les jours sont les mêmes.
Comportement non verbal à imaginer.

C’est drôle comme ces notes font complètement écho à notre confinement forcé, alors qu’elles datent d’avant, lorsqu’on avait commencé à aborder cette scène !…


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.