Contrôle d’identité

Pièce de théâtre d’Alexandra Badea, présentée par les comédiens amateurs de Ouïe-Dire & Co
© L’Arche

Vendredi 29 novembre à 20h30
Samedi 30 novembre à 20h30
Dimanche 1er décembre à 15h30 *

à la MQB Barbusse
4 Bd Henri Barbusse 92240 Malakoff
Quartier «Cerdan Barbusse»
M°13 Malakoff – Etienne Dolet / SNCF Vanves Malakoff
Réserver en ligne

Durée du spectacle : 1h

* La représentation du dimanche 1er décembre sera suivie d’une rencontre avec les membres de la troupe ainsi que des professionnels et bénévoles associatifs œuvrant auprès de migrants.

 

C’est un homme sans histoire mais aussi sans pays, sans passeport, sans mémoire, sans bagage, sans meuble et sans archive. « Il y a des gens comme ça ». Exclu, rejeté, seul, il va reconstituer l’enfer du décor. Le pays maudit. La fuite, le passeur. L’arrivée en France…

Paroles de l’auteure

« C’est au croisement de ma biographie et de l’état du monde dont je suis le témoin engagé que mes questionnements se déploient.
Enfant, je ne cessais de fouiller dans les archives familiales espérant déterrer quelques racines étrangères dans ma généalogie. Je voulais trouver quelque part un étrange(r) qui s’immiscerait et viendrait troubler toute cette pureté roumaine administrée.
Aujourd’hui, je suis de ceux et celles qui ont passé la ligne. J’ai choisi de vivre ailleurs. Mais passer la ligne, c’est se heurter au même sentiment d’insécurité identitaire. C’est être de partout et de nulle part. Alors surgissent les mêmes interrogations. Qui suis-je ? Comment puis-je m’arracher à la confusion commune pour être libre et authentique ? »

Alexandra Badea
Avant propos à Contrôle d’Identité – 2008

Comment et de quoi se constitue notre identité ?
Notre identité est-elle déterminée par notre lieu de naissance ?
Par nos actes ? Par la décision d’un autre individu ou d’une administration ?
Tant de questions sur lesquelles nous nous sommes interrogés en travaillant cette pièce de théâtre.
Prendre le parti d’un espace totalement vide pour laisser place à la parole du sans voix à travers l’écriture singulière et percutante d’Alexandra Badea.
Parole d’Erol, le errant, délivrée par les huit comédiens, hommes et femmes confondus.
D’un parcours intime en faire le parcours de multiples vies errant de pays en pays, de culture en culture sans jamais pouvoir se dire « Oui, c’est ici mon pays. Oui, je me sens de ce pas. Oui, je suis d’ici. »

Véronique Mounib, Isabelle Gerbaud

10€ Plein tarif / 8€ Tarif réduit